Gaschen.net

Bonjour et bienvenue

Plage du Magouer

Toutes les photos que vous découvrez sur le site www.gaschen.net, dans la rubrique Vu à Aujeurres, sont la propriété de Roland GASCHEN.

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour accéder aux galeries photos. Bon surf

© Copyright 2001 à ce jour  Roland GASCHEN

POUR MES FRÈRES!!

Fontaine du XVIIIe siècle, située sur la place public et inscrite sur l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 1er février 1929.
Si le projet de construction de cette fontaine date de 1832, elle ne fut effectivement réalisée qu’en 1836 d’après les dessins de l’architecte langrois Onésime Luquet. Selon le devis, elle devait être composée d’un bassin circulaire entouré d’un pavage et devait comporter sur un socle en son centre, une figure à définir par l’architecte, jetant l’eau. Aujourd’hui, « La Peûte Bête » de la fontaine, dominée par l’église voisine et semblant craindre le St Georges de la chapelle du cimetière, reste une image parlante du triomphe du Christianisme sur le paganisme et les démons de nos terroir. Une image sans doute choisie à dessein par l’architecte de la fontaine féru d’archéologie … et qui deviendra plus tard, évêque de Langres.

Extrait de la légende :
«… Un jour, il y eut moins de loups, on ne sut d’abord pas pourquoi, mais bientôt on se rendit compte qu’il y avait pire et qu’un fabuleux animal, venu d’on ne sait où et jusqu’alors invisible, les effrayait eux-mêmes. Ils avaient été dévorés ou s’étaient enfuis vers d’autres climats. Alors on trembla davantage, car on ne savait à quel monstre on avait à faire. Il rugissait tantôt dans les bois de Forment, tantôt dans celui de Maigre-Fontaine, tantôt jusqu’au Mont Moyen, tantôt dans les gorges de la Vingeanne, tantôt au Mont Armet et même au Val des Frais… Cependant, les craquements dans les forêts, les rugissements eux-mêmes n’étaient pas le pire. Le plus effrayant était le ronflement entendu dans les airs car la bête volait aussi bien qu’elle marchait… On reconnaissait sur un pré les ossements d’un veau, une jeune fille était trouvée morte sur un sentier, ayant subi tous les outrages. La bête était avide de chair fraîche, faisait ses délices de celle des hommes et encore plus de celle des femmes… Les fermes isolées, la Salle, la Thuillière, Servin, la Dhuis et les autres ne cessaient de la redouter… ».

Aujeurres (52190), Haute-Marne
Traducteur
ArabicChinese (Traditional)EnglishFrenchGermanHebrewItalianJapaneseRussianSpanish
Pour Andréas et Eva